Es-tu prt  mourir pour moi ?

015Petitpas_C1.jpg


EN LIBRAIRIE
LE 04/03/2009

Essai
6x9 pouces
192 pages
19,95 $
978-2-89485-442-6

Bookmark and Share

Un petit pas pour la femme

par Alain Cognard

LE LIVRE

À l’aube du 21e siècle, la planète se réveille avec un oubli majeur dans le développement démocratique: trois milliards et demi de femmes ne peuvent exercer à égalité avec les hommes des droits inscrits dans les constitutions modernes de la plupart des pays, et sont tenues à l’écart de l’histoire et des progrès humains.


Cette injustice est d’autant plus incompréhensible que plus aucune raison sérieuse n’empêche la pleine participation des citoyennes à toutes les activités humaines. Pourtant, le principe même d’égalité, fondateur de nos sociétés modernes, est plus que jamais remis en cause par les religions, par les traditions, grâce à l’émergence d’une vision trouble des principes démocratiques qui voudrait remettre les croyances dans le processus décisionnel. Certains voient même dans l’affirmation des principes laïcs une «nocive hiérarchisation» des valeurs, comme si le droit d’exercer une religion pouvait justifier des limites à la liberté et à l’égalité, autoriser de nouveaux débats sur l’avortement ou la sujétion des femmes à une quelconque autorité «familiale», sous prétexte d’exigences «biologiques» telle le renouvellement de l’espèce. Même les identités masculines et féminines seront revues.


Il est vrai que le chemin parcouru est imposant, mais l’égalité exige beaucoup plus. Il ne s’agit plus de réduire l’écart salarial ou d’«ouvrir des places en garderie», mais de refaire une société égalitaire, une tentative en cours dans les pays du nord. Il s’agit dans cet essai de comprendre ce que les sociétés modernes doivent faire pour mettre en œuvre l’un des piliers de notre parti pris social commun, l’égalité, et en premier lieu celle entre les hommes et les femmes en attendant que cette révolution démocratique s’applique à toutes les autres formes d’inégalités.

 

Alain Cognard

Alain Cognard a étudié et travaillé en Droit et Économie. Il a participé avec Georges Lapassade à l’analyse de l’Université du Québec à Montréal, lors de sa création, ainsi qu’à la rédaction de deux ouvrages connexes. Observateur des groupes humains et des nations, il s’est particulièrement intéressé à l’expression sociale des exclus et de la dissidence en général.

• La laïcisation, les accommodements raisonnables et la place de la religion au sein de l’État, tous des thèmes qui traversent cet essai, sont au cœur de l’actualité et font l’objet de débats nourris.

Du même auteur:

 

Pour télécharger le dossier de presse