Es-tu prt  mourir pour moi ?

C1_Lme.png


EN LIBRAIRIE
LE 01/01/2003

Poésie
168 pages
16,95 $
2-89485-269-X

Bookmark and Share

L'âme dépeuplée

par Sylvain Rivière

LE LIVRE


Dans L’âme dépeuplée, un récit poétique aux multiples rebondissements, la mort est observée au-delà de son pouvoir d’effroi. Que peut susciter la mort si ce n’est la peur, la rage et l’incompréhension ? Sylvain Rivière, en véritable philosophe qu’il est, écrit le mystère enfoui qui nourrit les préjugés et les interdits autour de la mort. Il défie les croyances venues des temps immémoriaux, souvent belles malgré leur fatalisme, et il prend plaisir à les transformer en historiettes pour aller au-delà de la révolte, du sentiment de trahison et de désœuvrement que la mort appelle toujours avec trop d’insistance.


La mort imminente d’un ami suscite a priori un sentiment d’injustice et l’âme, immanquablement, se rebelle, se dépeuple de tant d’années d’insouciance, d’amitiés désincarnées, de fausses humanités et le cœur, soudainement, s’ennoblit au contact de ce qui le heurte. Le chemin de l’accompagnement vers la mort s’avérera moins périlleux qu’on se l’imagine. L’emprunter ferait-il en sorte que l’âme se libère d’un poids que la vie elle-même se charge de nous imposer au jour le jour ? L’âme dépeuplée est un livre à tiroirs multiples où chacun trouve son compte et ses assises. Ainsi la mort peut apparaître plus vivante que la vie, le vide devient un dépeuplement nécessaire, le voyage sur un radeau d’infortune dans le temps et dans l’espace permet à l’être de mourir à l’autre pour mieux renaître à soi, renouvelé, vêtu désormais d’un manteau à la force fragile. C’est aussi la fin d’un cycle initié avec Gaspésie rebelle et insoumise et poursuivi avec Îles de la Madeleine, marquises et souveraines.



 

 

Sylvain Rivière

Sylvain Rivière est né en 1955 à Carleton, en Gaspésie. Journaliste, poète, dramaturge, conteur, écrivain, auteur de chansons et de monologues, il habite les Îles de la Madeline depuis 1982 où il se consacre exclusivement à ses trente-six métiers… en parcourant sans répit tous les territoires de la francophonie.

Du même auteur: