Es-tu prt  mourir pour moi ?

C1_Prsdesyeux.png


EN LIBRAIRIE
LE 01/01/2001

Récits
132 pages
34,95 $
2-89485-188-X

Bookmark and Share

Près des yeux, près du coeur

par Jean Charlebois, Marc-Antoine Nadeau

LE LIVRE


Amour, humour, questionnements, complicité entre un peintre et un écrivain. Des textes de l’écrivain Jean Charlebois auxquels répondent les images du peintre Marc-Antoine Nadeau. Voici un livre d’images, en mots et en dessins. La vie, l’amour, la mort, l’art, la poésie, les enfants, la peinture, des souvenirs d’enfance, le quotidien, entre autres. Comme une espèce de journal en miettes, avec des illustrations hautes en couleur. Une cinquantaine de textes en prose s’amalgament à une cinquantaine d’images ( croquis, gouaches, aquarelles ). Autrement dit, ce serait le journal de bord d’un peintre et d’un écrivain qui joignent leurs énergies pour créer un livre-tableau, témoin de notre époque.


D’une part, une prose ( axée sur l’amour, la vie, la lucidité ) qui s’incarne dans une Amérique amère en train de se dévoyer, de se résoudre en insensibilité et de se cristalliser dans une violence de tous les instants. Près des yeux, près du cœur est une cantilène, en mots et en images de tous les jours, de tous les instants, qui marque son appartenance à ce monde bouleversé… bouleversant. D’autre part, des images, des aquarelles, des gouaches, reproduites dans leurs couleurs d’origine, grâce aux techniques les plus récentes, permettent de donner corps et chair aux textes, de les illuminer, de les enflammer, dans des élans et des pulsions qui transforment ce livre pour en faire une œuvre effervescente, à garder près des yeux et près du cœur.


Bref, un livre d’images de toutes les couleurs qui marche sur la ligne blanche du cœur.


 



 

 

Jean Charlebois

Né à Québec en 1945, Jean Charlebois publie depuis trente-cinq ans des poèmes, des nouvelles et des romans que lui inspirent les femmes et la vie. Il a également œuvré à titre d’écrivain public, produisant des textes sur mesure pour des musées, des chanteurs ou des cinéastes.

Du même auteur:

 

Marc-Antoine Nadeau

Une fois, j’étais jeune et je me suis livré à la peinture à l’huile corps et biens. Ça y était, j’étais dans la vie complètement. J’avais fait le grand saut dans le vide, comme le plongeur d’Acapulco, et comme lui alors, je devais nager pour manger. Plus tard, pas mal plus tard, Jean Charlebois me téléphone pour voir mes dessins. Je sais qu’il sait que la culture n’existe pas seulement dans les champs de blé d’inde ou dans les journaux et les musées le dimanche après-midi quand il pleut, mais aussi le lundi, le mardi, etc. Dans la tête et le cœur de ceux qui en ont besoin pour vivre.

Du même auteur:

 

Illustrations couleurs.