Es-tu prt  mourir pour moi ?

C1_CePays.png


EN LIBRAIRIE
LE 01/01/2002

Essai
128 pages
15,95 $
2-89485-240-1

Bookmark and Share

Ce pays qui m'habite

par Georges Anglade

LE LIVRE

Troisième recueil d’une fresque sur l’itinéraire de la première génération des Haïtiens exilés à Montréal, Ce pays qui m’habite évoque l’enfance de ces baby-boomers dans le village inventé de Quina, sorte de paradis perdu de leurs jeunes années, avant le passage obligé à l’âge adulte, avec en toile de fond les années noires de 1960-1965, Port-aux-Morts, métaphore carcérale et mortifère de la violence organisée par la dictature duvaliériste, et Nédgé l’exil, qui sonne comme NDG, le quartier montréalais de Notre-Dame-de-Grâce. Ce voyage au bout de tous les allers simples des exils — de l’enfance à l’âge d’homme, de la migrance à l’impossible retour, du pays natal perdu à tous les pays d’accueil — rend compte des trois dernières décennies où ces Haïtiens de la diaspora sont aussi devenus des Montréalais, par petites touches successives, occupant une place colorée dans le décor québécois. L’écriture particulière de la Lodyans haïtienne, vieil art centenaire de la voix aux courtes histoires, permet mieux que toute autre d’illustrer ce trait unique du « rire haïtien », qui vaut bien d’être retenu par la littérature mondiale à côté d’autres labels comme « âme russe » ou « humour juif ».

 

Georges Anglade

Écrivain et géographe, Georges Anglade est professeur honoraire à l’Université du Québec à Montréal ; mention d’honneur du prix international José Marti de l’UNESCO, en 1999, pour sa contribution au développement et à la préservation de l’identité des pays de l’Amérique latine et des Caraïbes, en hommage à sa carrière triple de scientifique, politique et littéraire.

Du même auteur: