Es-tu prt  mourir pour moi ?

C1_Soifs.png


EN LIBRAIRIE
LE 01/01/2001

Théâtre
128 pages
12,95 $
2-89485-198-7

Bookmark and Share

Les soifs du désert

par Myriam Houle, Marie-José Normand

LE LIVRE

« Des profondeurs d’un écho infini, du fond de la mer, d’un ventre d’où veut jaillir un cri, surgit le besoin vital de plonger en soi. De marcher sur un fil de fer au-dessus d’un canyon. De s’expulser de la conformité où l’on s’est soi-même projeté.. De jaillir dans la lumière. De se soustraire au passé. De traverser le désert. »

Trois femmes, désireuses d’apaiser leur soif, se sont installées au beau milieu du désert, dans un univers balayé par le vent, où tout est à bâtir. Elles y créent les outils essentiels à leur épanouissement, à leur libération. Ce sera la traversée de leur désert intérieur. Peu à peu, la vérité leur sera révélée. La relation à l’autre, aux autres, deviendra le point d’ancrage pour apprendre à vivre et à aimer.

 

Myriam Houle

Myriam Houle est surtout connue pour son rôle (Kim Dubé) dans Virginie à la télévision de Radio-Canada. Elle a aussi joué dans la série L’ombre de l’épervier, ainsi que plusieurs rôles au théâtre.

Du même auteur:

 

Marie-José Normand

Marie-José Normand a aussi joué au théâtre ainsi que dans la série télévisée Virginie (Marylin Potvin), et dans la série Urgence, entre autres.

Du même auteur:

 

« Il y a dans ce texte écrit par les comédiennes Myriam Houle et Marie-José Normand ( mieux connues du grand public pour leurs rôles de Kim et Marylin dans Virginie ), quelque chose que je n'avais pas vu depuis des années sur scène, quelque chose qui s'appelle une parole de femme, pleinement assumée. [...] C'est à une incroyable analyse de la création, de la dépendance, de la manipulation affective, du remords, de la maternité refoulée, de la folie, de la manie, de la réalité et du rêve que se sont livrées les deux auteurs. Et par moments, la nouveauté de leurs propos est fascinante. Elles font notamment preuve d'un humour caustique et dévastateur. [...] Revisitant consciemment ou non Les fées ont soif quelque trente ans plus tard, les auteures ont troqué la Mère, la Vierge et la Putain pour la Tante, l'Ange et la Ménagère. »
Marie-Christine Blais, La Presse.