Es-tu prt  mourir pour moi ?

C1_funbre.png


EN LIBRAIRIE
LE 01/01/1999

Poésie
61 pages
10,95 $
2-89485-119-7

Bookmark and Share

Chant funèbre pour un héros d'Afrique

par Bamboté

LE LIVRE

J’aime l’engagement et j’aime qu’on se rappelle. Les combats d’hier, les atrocités commises au nom de la loi et de l’ordre, les injustices, le pillage autorisé avec des croix de feu. Et les espoirs non autorisés. C’était hier, les années cinquante et soixante, l’époque des luttes contre le colonialisme dans un certain Tiers-Monde saccagé. Des intellectuels, des écrivains, des peintres, Néruda, Asturias, Sartre, Malraux, Picasso, Aragon, Gide, et quelques autres, disaient leur appui à ces combats et dénonçaient le génocide.
J’aime que Bamboté nous chante l’Afrique, ce « berceau de l’humanité » dont les guerriers ont subi les pires atrocités. J’aime qu’il tisse des liens de fraternité entre ces continents brisés, l’Afrique, l’Amérique, l’Asie, et ces pays qu’on dit en voie de développement. Faut croire que l’avenir dure longtemps comme l’affirmait Machiavel. J’aime que le poète nous invite à ne pas baisser les bras parce que tout est encore à faire, parce qu’il faut « rebâtir la maison » avec nos frères, nos sœurs, nos mères, nos pères, dans le respect des traditions. Son chant funèbre m’interpelle et m’invite à chasser le désespoir. L’ultime douleur doit faire place à la solidarité.
Bamboté a été ministre de la Culture et de l’Information en République Centrafricaine. Il vit au Québec depuis vingt ans. Il a publié une quinzaine d’ouvrages littéraires et il a mérité le Prix des études françaises (P.U.M.) pour son livre Les nouvelles de Bangui.

 

Bamboté

Bamboté a été ministre de la Culture et de l’Information en République Centrafricaine. Il vit au Québec depuis vingt ans. Il a publié une quinzaine d’ouvrages littéraires et il a mérité le Prix des études françaises (P.U.M.) pour son livre Les nouvelles de Bangui.

Du même auteur: