Es-tu prt  mourir pour moi ?

C1_Sympathie2.png


EN LIBRAIRIE
LE 01/01/1999

Essai
144 pages
16,95 $
2-89485-065-7

Bookmark and Share

Sympathie pour le diable II

par Paul Marchand

LE LIVRE

 

Paul Marchand

Paul Marchand a aujourd’hui trente-quatre ans, dont huit passées dans le journalisme de guerre, à Beyrouth et à Sarajevo. Ces événements marquants, dont il nous a fait régulièrement le compte rendu à la radio de Radio-Canada, forgent inévitablement une façon toute particulière de voir et de comprendre le comportement des hommes. C’est ce cauchemar qu’il raconte, avec des mots et des images d’une beauté fulgurante, dans cet ouvrage extrême, véritable tourbillon de la mémoire qui nous renvoie sans cesse à la mort et à l’absurdité des guerres.

Du même auteur:

 

Voici ce que la presse a dit lors de la parution de Sympathie pour le diable I :

« Un immense et épouvantable cri du cœur, à la fois coup de gueule et de griffe, comme un règlement de compte avec la mort... Cette symphonie lugubre regorge de tendresse. »
 Gilles Lesage, Le Devoir.


« Sympathie pour le diable, récit exactement horrifiant sur la mort, est un œuvre qui s'inquiète magistralement de la vie. »
 Andrée Ferretti.

« Malgré son âge, il serait plutôt de la race des Hemingway, des Romain Gary : ceux qui se mouillent... L'auteur cerne l'innommable avec des formules d'une fulgurante beauté. »
 Annick Duchatel, Elle Québec.

« Sympathie pour le diable, c'est le livre coup-de-poing de l'année, qui tient à la fois du récit, du témoignage et du réquisitoire... Le livre de Marchand en a dérangé plusieurs. »
 Robert Chartrand, Le Devoir.

« Son livre, au style épileptique, mais au talent accrocheur, vous laisse K.O... Un côté Lautréamont desperado. »
Le Point.

« Marchand s'est colleté au « no man's land » ténu qui sépare la vie de la mort... Pour alimenter les reportages qu'il envoyait aux radios du monde entier, Marchand aura vécu debout. »
 Le Figaro Littéraire.

« Un livre-choc, une baffe dans la gueule, une plongée brute de fonderie dans " les entrailles de la guerre ". »
 Frédéric Beigbeder.

« Paul Marchand est l'un des meilleurs reporters de guerre mondiaux de la décennie et en même temps le témoin d’innombrables événements de la guerre en Bosnie, dont certains jusqu'à ce jour n'ont pas été révélés publiquement. »
 Slobodna Bosna hebdo, Sarajevo.

À la sortie de Sympathie pour le diable en France (Éditions Florent Massot),
Paul M. Marchand a été invité à joindre les Éditions Grasset. En septembre 1999, paraîtra son roman Entre le meurtre et le mensonge. À Paris, aux Éditions Grasset, à Montréal, chez Lanctôt Éditeur.