Es-tu prt  mourir pour moi ?

C1_ContesT2.jpg


EN LIBRAIRIE
LE 01/01/2004

Essai
5,5x8,5 pouces
432 pages
19,95 $
2-89485-280-0

Bookmark and Share

Contes et comptes du prof Lauzon II - Comment décoder le discours des affairistes et de leurs porte-queues sans se fatiguer

par Léo-Paul Lauzon

LE LIVRE

« Au nom supérieur de la collectivité, éliminer les paradis fiscaux ne serait pas seulement utile à contrer le terrorisme, mais aussi, cela mettrait fin à l’évasion fiscale frauduleuse de plusieurs milliards de dollars par année qui y est effectuée par les entreprises et les individus et permettrait, par le rapatriement de ces mêmes milliards, à la population et au gouvernement d’ici de stimuler l’économie locale par des investissements collectifs productifs ( santé, éducation, aqueducs, environnement, infrastructures, etc. ), plutôt que de permettre à une minorité possédante, qui n’a pas payé sa juste part d’impôts, de stimuler la spéculation et l’épargne à l’étranger. Le travail au noir pratiqué ici par certains est de la petite bière comparé aux milliards détournés ailleurs par d’autres. <…> Pratiquer l’évasion fiscale dans les paradis fiscaux, c’est du vol et ceux qui aident ( banques, comptables, avocats ) et tolèrent ( politiciens ) sont leurs complices. »


Léo-Paul Lauzon tire sur tout ce qui bouge, pourrait-on croire, mais il n’en est rien, car le populaire professeur n’a dans sa mire que ces affairistes et leurs porte-queues, banquiers, mandarins des grandes sociétés ( pétrolières, compagnies pharmaceutiques, entreprises de communication, etc. ), spécialistes patentés en économie à la solde des penseurs du néolibéralisme et de la privation tous azimuts. Il nous prouve, dans ce deuxième tome, qu’une pensée humaniste peut encore et doit exister, surtout à l’heure où tous les acquis sociaux semblent menacés. La compréhension des mécanismes de notre appauvrissement au profit d’une minorité est plus que jamais à l’ordre du jour. Léo-Paul Lauzon y contribue magistralement.

 

Léo-Paul Lauzon

Léo-Paul Lauzon enseigne à l’Université du Québec à Montréal, en plus de collaborer à plusieurs organes de presse. Il dirige la Chaire d’études socio-économiques de l’UQÀM.

Du même auteur: