Es-tu prt  mourir pour moi ?

C1_Face.png


EN LIBRAIRIE
LE 01/01/2003

Essai
144 pages
14,95 $
2-89485-259-2

Bookmark and Share

La face cachée de l'ADQ

par François Grégoire

LE LIVRE

Un autre essai sur le phénomène de l’ADQ, direz-vous ! Mais celui-ci est différent. En quoi l’est-il ? C’est qu’il analyse l’ADQ surtout au plan de son organisation en décrivant ses pratiques politiques et ses stratégies électorales. Seul le dernier chapitre traite de l’idéologie qui inspire les grandes orientations du parti. L’auteur a cherché à découvrir ce qui se cache derrière l’image de l’ADQ. Les informations sur l’Action démocratique étant rares, vous constaterez que cet essai s’appuie principalement sur les dires et les faits de cette jeune formation politique, tels qu’ils ont été rapportés par les journalistes.


En un peu moins de cent quarante-quatre pages, François Grégoire nous trace le véritable portrait de l’ADQ, un parti politique qui, sous le couvert d’une prétendue jeunesse, est en fait la relève du courant conservateur au Québec, un parti qui a des liens directs avec les partis néolibéraux au Canada et en Amérique du Nord.

Vous découvrirez un parti qui s’abreuve à des sources idéologiques défendues par l’Institut économique de Montréal et par Léon Courville, l’ex-numéro deux de la Banque nationale du Canada, un partisan de l’application d’un néolibéralisme radical. Vous découvrirez une organisation politique qui a l’appui officiel de certains parrains fortunés du Québec Inc. comme Marcel Dutil ( Canam-manac ), Pierre Michaud ( Provigo ) et Rémi Marcoux ( Transcontinental ). D’autres comme Paul Desmarais fils, Adrien Pouliot, Jean Monty, Normand Legault, Marcel Côté, Guy Savard, Jean Coutu, Paul Delage-Roberge ( Les Ailes de la mode ), Claude Chagnon, Laurent Beaudoin ( Bombardier ), Placide Poulain, Hervé Pomerleau et cie, tous membres du cercle des « Happy-Few », ont vu leur nom relié à celui du parti de Mario Dumont.

L’ADQ, un parti jeune aux idées nouvelles, un parti du renouveau ? Ben voyons donc !

 

François Grégoire

François Grégoire est professeur de science politique au Cégep Édouard-Montpetit, à Longueuil, depuis 1974. Militant syndical, il a été membre du Rassemblement pour une alternative politique de 1997 à 2001. Dans son dernier ouvrage, La face cachée de l’ADQ, il révélait le véritable portrait de ce parti politique, qui, sous le couvert d’une prétendue jeunesse, est en fait la relève du courant conservateur au Québec.

Du même auteur: