Es-tu prt  mourir pour moi ?

Du même auteur:

Marc-Antoine Nadeau

Une fois, j’étais jeune et je me suis livré à la peinture à l’huile corps et biens. Ça y était, j’étais dans la vie complètement. J’avais fait le grand saut dans le vide, comme le plongeur d’Acapulco, et comme lui alors, je devais nager pour manger. Plus tard, pas mal plus tard, Jean Charlebois me téléphone pour voir mes dessins. Je sais qu’il sait que la culture n’existe pas seulement dans les champs de blé d’inde ou dans les journaux et les musées le dimanche après-midi quand il pleut, mais aussi le lundi, le mardi, etc. Dans la tête et le cœur de ceux qui en ont besoin pour vivre.